Émerveillement en famille : récit d’un stage mosaïque intergénérationnel

Regrouper petits et grands pour réaliser une œuvre ensemble qui restera inscrite pour toujours… En juillet 2014, Marie-Hélène, Maurice et leurs 8 petits-enfants, âgés de 8 à 15 ans, sont venus d’Alsace pour vivre, dans le Royans-Vercors, ce temps fort et unique en famille. Récit d’un instant de vie précieux de partages et de retrouvailles.

L’aventure commence en décembre 2013. Les petits-enfants de Marie-Hélène et Maurice ont hâte de savoir ce qui est prévu pour les traditionnelles retrouvailles intergénérationnelles de l’été. Au pied du sapin de Noël : un cadeau bien étrange… Un filet à pommes de terre et une consigne : le remplir, d’ici début juillet, des plus beaux cailloux de leur région.
Une suggestion de Marie-Noëlle GARRIGOU, mosaïste et iconographe enseignant ces deux disciplines depuis plus de 20 ans (MOSAÏCIEL & Ecole d’Art Sacré St Jean Damascène) avec qui Marie-Hélène est en contact depuis plusieurs semaines, déjà, pour préparer leur prochain séjour en famille : un stage nature et mosaïque dans le Royans-Vercors « entre terre, pierres et ciel » (sur demande toute l’année, de 3 à 5 jours, ou plus, avec possibilité de loger sur place).

Petite parenthèse dans le récit du stage de la famille JEHL pour vous inviter à visionner d’autres témoignages recueillis auprès de différents stagiaires par une équipe de France 3 Rhône-Alpes, en juillet 2015.

Mais revenons à la famille JEHL… Chaque membre de la famille se met volontiers dans la peau d’un cueilleur de trésors de pierres, y compris sur le plateau de Font d’Urle où Marie-Noëlle les emmène le lendemain de leur arrivée dans le Royans-Vercors. Un gisement de cailloux, qui tintent particulièrement, retient toute leur attention ; ces trésors de pierres du Vercors serviront à modeler la structure principale de leur œuvre familiale !

Le stage en atelier se déroule dans la joie et la bonne humeur, sous le regard bienveillant de Marie-Noëlle qui veille à ce que chacun s’intègre avec plaisir dans le projet collectif, apporte son talent,  sa ‘pierre à l’édifice’…

Marie-Hélène témoigne : « Les enfants sont fiers de ce qu’ils ont pu réaliser ensemble. Ils ont apprécié la générosité de Marie-Noëlle et ont eu beaucoup de respect pour elle. Elle a été à l’écoute de nos souhaits et a partagé avec nous sa passion pour la mosaïque mais aussi pour le territoire, en nous permettant de rencontrer, par exemple, un forestier passionnant. Avec nos petits-enfants, nous avons vécu des moments proches que ce soit en créant ou en discutant lors de la préparation du repas sur place. »

Une fois terminée, l’œuvre réalisée a été installée chez Maurice et Marie-Hélène. « Nous voulions une mosaïque divisible en quatre (nous avons 4 fils et il est important pour nous que l’œuvre familiale reste pour les générations futures). Marie-Noëlle nous a aidé à concrétiser cette idée. Quand les enfants contemplent la mosaïque, il faut voir comme ils sont heureux de raconter à leurs parents d’où proviennent chacun des éléments, qui a taillé ou scellé telle pierre… »

Sur le site Internet de MOSAÏCIEL, une page intitulée « émerveillement en famille » présente ce stage spécial famille et toute une galerie de photos est consacrée à l’expérience vécue avec la famille JEHL… Pour la mosaïste aussi, ce fut une expérience inoubliable !

Bénédicte

 

 Autre séjour savoir-faire en famille dans la Drôme : stage poterie à Dieulefit (récit du séjour d’un grand-père avec sa petite-fille)

Share


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *