Expérience insolite : grimpe et nuit dans les arbres

Publié le 13/03/2012
Af’faire d’enfants
L’été dernier, j’ai testé une nuit dans les arbres. Une belle histoire à partager avec vous aujourd’hui ! Vous pouvez d’ailleurs si vous le souhaitez écouter mon interview sur ce sujet (et oui, j’ai été interviewée par la radio Lyon Première, partenaire du salon du randonneur 2012 !) : CHRONIQUE RANDO – ADT DROME Glisser le pied dans la pédale… Monter le nœud qui relie mon baudrier à la corde fixe… Me redresser en prenant appui sur la pédale… Puis me rasseoir dans le baudrier et faire coulisser à son tour le nœud de la pédale vers le haut… Ça y est, je crois que j’ai pigé la technique de grimpe en Foot-lock pour progresser en auto-assurance jusqu’à mon hamac, à la lumière de la lampe frontale. Quelques mouvements répétés de la sorte et me voilà à hauteur, au beau milieu d’un arbre, pour la nuit. Les copains s’installent à leur tour, l’émerveillement se lit sur leur visage. Rémi nous donne les dernières consignes. Bien installée dans mon hamac, au chaud dans mon duvet et mon baudrier relié à ma « ligne de rêve », je me sens en sécurité. Les yeux fermés, je profite du silence et de l’air frais sur mon visage. Il souffle comme une légère brise de liberté. Bonne nuit les copains, bonne nuit la nature ! Ma nuit dans les arbres est calme (hormis quelques aboiements mystérieux de Roots restée seule en bas) ; je me laisse réveiller doucement par les premiers rayons de soleil qui percent à travers le feuillage. Puis le chant des oiseaux retient toute mon attention. Quel honneur d’être aux premières loges du spectacle de la nature qui s’éveille. J’ai envie que cet instant dure une éternité… A mon avis, c’est pareil pour les copains, car nous n’échangeons nos premières impressions que vers 9h du matin ! Chacun avoue avoir souhaité profiter pleinement de l’instant présent le plus longtemps possible. A l’unanimité, nous avons adoré cette nuit et ce réveil de pur dépaysement… Tout comme la demie-journée d’initiation à la grimpe d’arbre (une autre personne nous assure avec une corde « en moulinette » pendant qu’on « crapahute » gaiement de branche en branche !)  

Un séjour insolite comme celui-ci est possible dans la Drôme, avec « les voyageurs des cimes » sur 2 sites : dans la forêt du gîte de la Tour de Borne (Vercors sud) ou dans la Vallée de la Gervanne. Sur réservation par téléphone au moins une semaine à l’avance ; enfant à partir de 8 ans ; départ assuré pour minimum 6 personnes. Programmez votre voyage dans les cimes !

  Magali GREZ intervient également dans toute la Drôme pour vous faire découvrir la grimpe encadrée dans les arbres : dans une forêt, dans un parc (et même dans votre jardin arboré !)… pour une journée comme pour la nuit, mais aussi en itinérance ! Consultez le blog d’Arkadarbre. Magali mène en parallèle un activité professionnelle en duo, toujours dans les arbres ! Découvrez aussi les ateliers grimpe d’arbres dans les cimes drômoises avec DuoTopic.   J’espère que vous apprécierez autant que moi votre prochaine grimpe et/ou nuit dans les arbres ! Bénédicte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *